Creer votre blog photo | S'abonner à ce blog | Tous les blogs | Login | Fond Ecran

Archive: avril, 2013

GRENOUILLE DANS LE MARAIS DE BEUVRY 62660

grenouille (1)

IF

IF

IF

IF

grenouille (6)

grenouille (7)

grenouille (8)

grenouille (9)

grenouille (10)

grenouille (11)

MARTIN PECHEUR, MARAIS DE BEUVRY 62660

IF

IF

IF

IF

IF

IF

POUILLOT VELOCE

Pouillot véloce, (Phylloscopus collybita), est une espèce de Pouillot très répandue qui se reproduit dans les forêts de toute l’Europe du nord et tempérée, ainsi qu’en Asie.

Il s’agit d’un passereau migrateur qui hiverne dans le sud et l’ouest de l’Europe, le sud de Asie et au nord de l’Afrique. Brun verdâtre dessus et blanc cassé dessous, son chant chiff-chaff lui a valu son nom vernaculaire anglais Common Chiffchaff. Il a un certain nombre de sous-espèces, dont certaines sont désormais traitées comme des espèces à part entière. La femelle construit un nid en forme de dôme sur ou près du sol, et assume l’essentiel de la couvaison et l’alimentation des oisillons, tandis que le mâle a peu d’implication dans la nidification, mais défend son territoire contre ses rivaux, et attaque les prédateurs potentiels.

C’est un petit oiseau insectivore, soumis à la prédation des mammifères comme les chats et les mustélidés, et à celle d’autres oiseaux, en particulier les faucons du genre Accipiter. Il peut être touché par divers parasites internes et externes. Sa large aire de répartition fait que l’espèce n’est pas menacée, mais une de ses sous-espèces est probablement éteinte
Le Pouillot véloce est un petit oiseau trapu, mesurant 10 à 12 cm de long. Le mâle pèse en moyenne 8,7 g et la femelle 6 à 7 g. L’adulte de la sous-espèce type occidentale P. c. collybita a des parties supérieures vertes ternes, délavées de marron. Les parties inférieures sont blanc cassé et deviennent jaunâtres sur les flancs, et le sourcil est court et blanchâtre.

Il a des pattes noires (à la différence du pouillot fitis qui les a plus pâles), un bec bien sombre et une courte projection primaire (extension des plumes de vol au-delà de l’aile repliée). Au fur et à mesure que le plumage vieilli, il devient plus terne et plus brun et le jaune sur les flancs tend à se perdre, mais après la saison de reproduction il y a une mue complète qui précède la migration, et l’oiseau retrouve ses couleurs d’origine1.

Le juvénile est plus brun sur le dessus que l’adulte, avec le dessous blanc-jaune, mais il mue environ 10 semaines après l’acquisition de son premier plumage. Après la mue, adultes et juvéniles ont les parties supérieures plus claires et plus vert et un sourcil pâle1.
pouillot veloce (0)

pouillot veloce (1)

pouillot veloce (2)

pouillot veloce (3)

pouillot veloce (4)

pouillot veloce (5)

pouillot veloce (7)

cache cache avec une buse dans le marais de beuvry

buse (1)

buse (2)

buse (3)

buse (4)

buse (5)

buse (6)

buse (7)

buse (8)

FRELON (Vespa crabro), dans le marais de beuvry

Le frelon européen (Vespa crabro) est une espèce d’hyménoptère eusocial de la famille des vespidés ressemblant à une guêpe commune mais de taille deux fois plus importante ; c’est en fait la plus grosse des espèces de guêpes européennes
La reine atteint jusqu’à 35 mm, les ouvrières font de 18 à 25 mm et les mâles de 21 à 28 mm [réf. souhaitée]. Rayé de jaune et de noir sur l’abdomen, la tête pouvant arborer une couleur rouge orangée, le frelon évoque plus un scarabée qu’une guêpe quand il vole.

Alimentation[modifier]

Vespa crabo est essentiellement insectivore ou se nourrit sur les fleurs. Les individus qui semblent manger des écorces (voire de vieux chiffons de coton) sont de jeunes femelles (solitaires) ou des ouvrières (généralement en groupe) qui collectent des fibres pour fabriquer leur nid de « papier mâché »
Pour nourrir son couvain, une colonie bien développée peut consommer 500 g d’insectes par jour : mouches, guêpes, abeilles, sauterelles, libellules, ainsi que chenilles et araignées.

Les ouvrières adultes se nourrissent de sucs végétaux et parfois de fruits tombés ou de matières carnées abandonnées.

Répartition[modifier]

Europe, nord de l’Asie (paléarctique), Afrique du Nord, mais aussi Amérique du Nord.

Mode de vie[modifier]

Ses colonies annuelles ne survivent pas aux premiers froids, à l’exception des jeunes reines fécondées.

Au printemps, celles-ci créent dans les arbres morts, murs de pierre sèche, greniers ou cheminées, voire dans les vieilles bottes de paille, un tas de compost ou de vieux chiffons, dans les charpentes ou soupentes, un nid en papier mâché (fibres végétales mâchées) abritant les premières alvéoles où elles pondent les premiers œufs.

Après éclosion des larves, les reines qui ont survécu jusque là les nourrissent elles-mêmes jusqu’à la mue. 5 à 7 semaines après la première ponte, ces premières ouvrières matures déchargeront alors la reine de la plupart des travaux. En automne, la colonie atteint son apogée, de jeunes reines et des faux-bourdons naissent, prélude du cycle suivant. Les nids sont souvent composés de 5 à 10 (voire 12) rangées de plateaux superposés constitués d’alvéoles toujours orientés vers le bas, mais la configuration générale du nid peut fortement varier selon l’endroit où il est construit. La couleur et les motifs du papier varie selon la fibre végétale collectée par les ouvrières.

Un nid comprend en moyenne 5 000 alvéoles1. Le nid, fin août, peut dépasser une capacité de 25 litres et la longueur ultime de son grand-axe (en région méridionale, juste avant les premiers froids) peut atteindre un mètre. Les plus grands nids se rencontrent dans les charpentes et les arbres creux car ces emplacements offrent le plus de surface de fixation. Plus la bonne saison est longue (cas de la région méditerranéenne), plus les colonies seront développées et plus les nids seront volumineux en fin de saison. Les jeunes mâles et femelles qui apparaîtront en juin ou juillet ne participent pas à la construction du nid. Lors des premiers froids automnaux, les mâles et femelles et la reine de la saison meurent, ainsi que les ouvrières. Ce sont les jeunes femelles récemment fécondées qui passeront l’hiver pour constituer de nouvelles colonies
texte de Wikipédia
frelon

IF

IF

IF

IF

IF

IF

IF

IF

IF

IF

IF

buse dans le marais de beuvry

buse (1)

buse (2)

buse (3)

buse (4)

buse (5)

buse (6)

buse (7)

buse (8)

buse (9)

buse (10)

buse (11)

buse (12)

buse (13)

VACHE HIGHLAND

les tondeuses sont de retour à BEUVRY.vache highland (1)

vache highland (3)

vache highland (3)

vache highland (4)

vache highland (5)

vache highland (6)

vache highland (7)

vache highland (8)

vache highland (9)

vache highland (10)

vache highland (11)

vache highland (12)

vache highland (13)

vache highland (14)

vache highland (15)

vache highland (16)

vache highland (17)

vache highland (18)

vache highland (19)

vache highland (20)

vache highland (21)

vache highland (22)

vache highland (23)

vache highland (24)

vache highland (25)

RAT MUSQUE

Le rat musqué (Ondatra zibethicus) (ou rat d’Amérique) est un rongeur de la famille des muridés de 30 à 40 cm de long qui pèse jusqu’à 1,5 kg (sec). Il est réputé pouvoir vivre une dizaine d’années en captivité, mais il ne dépasse que rarement 3 ou 4 ans dans la nature. Excellent nageur, il peut parcourir près de 100 m sans respirer sous l’eau ou y rester submergé et immobile plus de 15 minutes s’il se sent menacé
Il ne vit qu’à grande proximité des eaux dormantes ou courantes ; il creuse des terriers dans les berges débouchant normalement sous l’eau, ou lorsqu’il n’est pas dérangé construit des « huttes » rappelant celles des castors : amoncellements de branches et débris végétaux dans les roselières.

Il apprécie peu les berges en pentes très douces, notamment si elles sont piétinées par les animaux (son terrier s’effondre).

Dès qu’il peut y creuser un terrier, éventuellement en passant sous les parois de béton, il n’hésite pas à coloniser les berges de canaux très fréquentés
Dès la maturité sexuelle, acquise dès l’âge d’un an, le mâle et la femelle produisent – du printemps au début de l’été, via des glandes sexuelles – une substance à l’odeur musquée qui signifie qu’ils sont prêts à s’accoupler.
La gestation est brève (environ 30 jours), ce qui explique la prolificité de l’espèce : 2 à 3 portées par an sont possibles, avec 6 à 7 petits par portée, allaités de 21 à 28 jours. Le mâle s’occupe des petits avec la femelle, dans le terrier avant leur émancipation.
À l’automne, les jeunes sont autonomes et quittent leurs parents pour chercher un nouveau territoire
rat musqué (0)

rat musqué (1)

rat musqué (2)

rat musqué (3)

rat musqué (4)

rat musqué (5)

rat musqué (6)

rat musqué (7)

rat musqué (8)

rat musqué (10)

rat musqué (11)

CORMORAN

cormoran (1)

cormoran (2)

cormoran (3)

LAPIN DANS LA PELOUSE

lapin (1)

lapin (2)

lapin (3)

lapin (4)

lapin (5)

lapin (6)

lapin (7)

lapin (8)

VERDIER D EUROPE

IF

IF

IF

verdier d'europe (4)

verdier d'europe (5)

PREMIERE SORTIE POUR MOUSTIQUE

NARCISSE, dans le marais de beuvry

narcisse

narcisse1

CE MATIN DANS LA PELOUSE!

dans la pelouse ce matin

dans la pelouse ce matin

lapin (2)

lapin (3)

lapin (4)

lapin (5)

lapin (6)

lapin (7)

lapin (8)

LE PAON DU JOUR (marais de beuvry)

Inachis io (Le paon du jour) :
Famille des Nymphalidae, Sous-famille des Nymphalinae
Envergure : 5,4-5,8 cm.
Description : Brun-roux foncé ; marques noires et jaunes, avec des grands ocelles bleus. Dessous principalement noir ; sexes semblables.
Habitat : partout où il y a des fleurs, jusqu’à 2000 m environ.
Période de vol : de mars à octobre, excepté juin.
Phase d’hibernation : adulte
La chenille noire a des épines ramifiées et de minuscules points blancs sur le dos et les flancs. Elle se nourrit d’orties (Urtica).Inachis io  (Le paon du jour)

un peu d’humour de la part de MOUSTIQUE

glace moustique hmour

HERONNIERE DU MARAIS DE BEUVRY

heronnière

chat ecaille de tortue

UN PETIT EFFET HDR, POUR CE CHAT ECAILLE DE TORTUE, EN SURVEILLANCE DANS SON ARBRE, MARAIS DE BEUVRYchat ecaille de tortue

cygne tuberulé , marais de beuvry

cygne tuberclé, hdr

HERON CENDRES – MARAIS DE BEUVRY